• Info web
Espace public
Cybersécurité : La prise de contrôle par les Hackers

Modifiée le : 01-06-2018

 Cybersécurité : La prise de contrôle par les Hackers 

 

Le bref reportage de Laurent Delahousse au JT de 20 h le dimanche 11 mars 2018 sur les cyberattaques a-t-il réussi à sensibiliser les téléspectateurs ?

 

Tout au long de l'année 2017, sans grand bruit médiatique et pourtant à très grande échelle, les hackers ont pris le contrôle du cyberespace et à maintes reprises, fait la démonstration de leur capacité à pouvoir pénétrer voire paralyser n'importe quel objet connecté, n'importe quel site stratégique supposé le mieux protégé.

 

Phénomène en explosion, les entreprises et les particuliers les plus vulnérables sont de plus en plus nombreux à subir la prise de contrôle par les Hackers qui bloquent les machines mal protégées ou plus grave, provoquent des accidents à partir de n'importe quel objet connecté.  Au delà des dégâts pour les personnes et leurs biens, le montant de la fraude directe par ce type de cybermalveillance a dépassé le niveau record mondial estimé à plus de 600 millions de dollards en 2017. Pour certains experts, l'enjeu ne serait pas d'abord financier mais mais plutôt d'ordre stratégique dans la Cyberguerre qui a déjà commencé entre les Etats du monde.

 

Considéré comme la principale menace potentielle du XXIe siècle, le sabotage informatique est devenu aujourd'hui une réalité avérée avec des conséquences destructrices inédites et à grande échelle dans le monde physique. Selon le dernier rapport Norton sur la cybercriminalité, plus de 19 millions de personnes (42% de internautes) ont été victimes d’actes de piratage en France en 2017.

 

"Aujourd’hui, nous sommes tous dans le viseur des hackers, et la question n’est plus de savoir “si” mais bien “quand” nous en serons victimes, que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle. Il ne s’agit pas d’être fataliste, simplement lucide."  selon le FIC 2018

 

Aujourd’hui, il ne se passe pas une journée sans qu’une cyberattaque visant une administration, une entreprise ou une région n’intervienne sur l’agenda médiatique. Anticipation et sensibilisation : des solutions sont possibles à la portée de tous les internautes.

 

UN RANSOMWARE, C'EST QUOI ?

Le ransomware ou logiciel rançonneur est un logiciel malveillant de prise de contrôle par les hackers qui a la particularité notamment, de prendre en « otage » les données d’une entité en les chiffrant ou de bloquer l’accès à une machine à tout utilisateur, en provoquant toutes sortes de nuisances, des plus banales (soutirer de l'argent), aux plus malveillantes (cas des "Wiper" effaceurs) ou aux plus violentes (destructions meurtrières) avec les objets connectés. En savoir plus avec le Guide du Ransomware 2018.

 

Pour déchiffrer les données avec une clé cryptographique ou disposer de l’équipement ou de la clé permettant de déverrouiller la machine, la victime doit verser une somme d’argent, qui, le plus souvent, s’effectue à l’aide de Bitcoins.  A côté de ces procédés reposant sur du chiffrement, il existe d’autres procédés apparentés sans utilisation de produits cryptographiques qui par exemple, orientent la victime vers des numéros gratuits mais qui sont en réalité surtaxés ou de faux techniciens supports de Microsoft qui imitent des pages d’erreurs et bloquent l’ordinateur avec une prise de contrôle à distance . Parmi les ransomwares les plus connus, on peut citer Cryptowall (actuellement la V.4.0) ou TeslaCrypt, et plus récemment Samsam qui s’attaque aux serveurs utilisant Jboss ou encore WanaCry et Pethya.

 

Ces ransomwares peuvent être téléchargés via des sites web frauduleux, diffusés par le biais de failles de sécurité sur des ordinateurs non protégés, ou transmis par des mails infectés. Ces derniers peuvent vous être adressés par l'un de vos proches contacts dont la boîte mail a été piratée, mais également depuis une adresse mail inconnue (spam).

 

LE WEB EST LA PRINCIPALE SOURCE DE PROPAGATION

Les cybercriminels ont trouvé une nouvelle manière de se faire de l’argent en 2017. Cela faisait longtemps qu’ils tentaient de prendre en otage des disques durs, mais les internautes sont devenus plus vigilants et n’ouvrent plus n’importe quelle pièce jointe à un mail.

Voilà pourquoi les cybercriminels se sont vu contraints d’inventer une nouvelle façon d’installer leur rançongiciel. Leur solution : propager l'infection non pas via la messagerie électronique mais cette fois via le web et les navigateurs web grace à nouveau type de ver.

 

Le Crypto-ver est « une forme mixte dangereuse de malware et de rançongiciel qui se répand d’elle-même ». Elle peut se propager d’ordinateur à ordinateur, sans spam ou autre infection. Le malware se duplique simplement dans les appareils interconnectés en y injectant du code malveillant via les failles de sécurité.

 

Le premier ver, baptisé SamSam, s’est manifesté en avril 2017. Les experts en sécurité ont découvert le ver ZCryptor. Ce dernier se présente sous la forme d’une simple mise à jour d’un programme largement utilisé tel que Flash. Une fois en place, le ver commence à se propager, puis il crypte des dizaines d’extensions. Les victimes voient ensuite apparaître leur écran habituel, qui les informe que leurs fichiers ont été pris en otage et qu’ils doivent verser une rançon pour pouvoir y accéder de nouveau.

 

En juin 2017, la cyberattaque massive du ransomware Petya a frappé des organisations du monde entier. Des victimes en Ukraine, en Russie, au Danemark, au Royaume-Uni et aux États-Unis ont toutes déclaré avoir été touchées notamment La Banque nationale d'Ukraine, l'aéroport de Kiev, les installations de surveillance de Tchernobyl, etc... sans épargner la France, blocage des ordinateurs des hôpitaux, de la SNCF,... La famille des ransomwares Petya est particulièrement vicieuse, non seulement en chiffrant les fichiers des victimes en utilisant l'un des algorithmes cryptographiques les plus avancés, mais en cryptant l'ensemble du disque dur en écrasant l'enregistrement de redémarrage principal , empêchant l'ordinateur de charger le système d'exploitation.

 

Une fois installé sur un ordinateur, Petya va chercher à y obtenir les plein pouvoirs et repérer les autres appareils branchés sur le même réseau. Le rançongiciel va ensuite fouiller dans l’ordinateur qu’il a infecté pour récupérer des identifiants et des mots de passe qu’il va pouvoir ensuite réutiliser dans le réseau pour prendre le contrôle de davantage d’appareils et démultiplier sa propagation. Ensuite, à l’aide de fonctionnalités classiques de Windows utilisées pour gérer les réseaux ou via internet, il va se transférer vers d’autres machines et accélérer sa propagation..

 

En 2018, après les ransomwares, la nouvelle tendance criminelle est le Cryptojacking utilisant la technique du minage des Bitcoins (procédé de sécurisation des Bitcoins). La France serait particulièrement visée. Elle est effectivement le 4ème pays de la planète le plus touché par ce nouveau type d’attaques alors qu’elle n’occupe que le 17ème rang au classement des attaques par ransomware.

 

VICTIMES LES PLUS TOUCHÉES : LES MACHINES MAL PROTÉGÉES

Le ransomware exploite massivement les failles de sécurité des matériels connectés, des systèmes d'exploitation type Windows, et des applications obsolètes. Microsoft se défend d'êre le responsable puisqu'il offre une solution sécurisée de Windows 10 en permanence corrigée des failles de sécurité les plus critiques.

 

Selon Microsoft qui affirme avoir boosté la sécurité de Windows 10, les responsables de ce manque d'hygiène numérique seraient :

  • les gouvernements qui utilisent les ransomwares comme moyens de contre-espionnage, la NSA par exemple qui a fait fuité Wannacrypt vers les réseaux criminels,
  • le crime organisé à l'échelle mondiale, les autorités américaines pointent du doigt la Corée du Nord notamment,
  • les internautes imprudents qui naviguent encore sur le Net avec un Windows XP non protégé depuis 2014, ou qui utilisent des logiciels Non régulièrement mis à jour tel que certains Windows 10 dont les mises à jour automatiques sont désactivées intentionnellement ou non.

 

COMMENT SE PROTÉGER DE CES CYBERATTAQUES ?

Des solutions préventives à ces infections existent, très efficaces à condition de les appliquer sans le moindre laxisme. Elles sont impérativement recommandées car les solutions "curatives" sont quasi inexistantes ou difficiles à mettre en oeuvre par les internautes inexpérimentés.

► ► Cinq parades simples pour commencer :


1. Etre vigilant et conscient des risques

Les utilisateurs peuvent devenir le point faible de la chaîne de sécurité s'ils ne sont pas formés. Il est indispensable de les sensibiliser par des formations présentant les différents pièges pouvant être tendus par les cybercriminels ainsi que les bonnes attitudes à adopter. En France, pour accompagner les utilisateurs du numérique, l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) publie régulièrement des conseils ainsi que des guides de recommandation et de sensibilisation.

2. Mettre à jour ses systèmes

Les ransomwares se diffusent en utilisant des failles de sécurité des logiciels et des systèmes comme porte d'entrée. Il est donc vivement conseillé de tenir à jour les systèmes Windows, Android, Linux et autres et de vérifier que vous utilisez la dernière version de vos logiciels favoris. Il faut, de ce fait, installer toutes les mises à jour dédiées à l'antivirus, au système d'exploitation, aux navigateurs web ou encore aux logiciels et applications installées. S'assurer de temps en temps par exemple, que le paramétrage des mises à jour automatiques n'a pas été désactivé.

3. Sauvegarder ses données

Il est fortement conseillé d'effectuer deux sauvegardes en parallèle. Il convient de dupliquer l'ensemble de vos données importantes. Une première sauvegarde doit être réalisée sur un support physique tel que le disque dur, un NAS ou une clé USB. Une deuxième sauvegarde est à faire sur un cloud. Dans l'idéal, la sauvegarde doit être réalisée de façon régulière et vous permettra ainsi d'avoir une vie numérique sans problèmes majeurs.

4. Utiliser un système de protection efficace

Il est préférable d'utiliser des outils de protection exploitant plusieurs bases de signatures de virus et intégrant des systèmes spécifiques anti-ransomwares. Les particuliers peuvent se tourner vers des solutions anti-malwares comme Malwarebytes.

Les ransomwares représentent aujourd'hui un risque bien réel pour toutes les organisations et les statistiques laissent à penser que cela n'est pas près de s'arrêter. Étant donné les signes d'une surenchère sur le marché du ransomware, ce concept est de plus en plus adopté par de nouveaux acteurs.

5. Rester vigilant

Il conviendra donc de rester vigilant en permanence et de respecter les recommandations de sécurité afin d'éviter d'être les premières victimes du ransomware, par exemple en vérifiant les URL pour détecteur les sites web frauduleux.

QUE FAIRE SI L'ORDI EST BLOQUÉ PAR UN RANSOMWARE ?

Il n'existe pas de solution de réparation simple à mettre en oeuvre dans le cas d'une infection par un ransomware de type Cryptoware. Les Cryptowares utilisent le chiffrement (la cryptographie). Ces attaques chiffrent (cryptent) tous les fichiers utilisateur (à l'exception des fichiers Windows afin de permettre à la victime d'aller sur le Web pour payer une rançon) avec des algorithmes irréversibles (type RSA 2048) nécessitant la clé de déchiffrement, voire même parfois le cryptage du secteur d'amorçage maître ou Master Boot Record (MBR) du disque dur, empêchant les ordinateurs de charger le système d'exploitation (Cryptolocker).

 

En revanche, dans le cas d'infection par les autres logiciels rançonneurs :

  1. D’abord pas de panique, la situation est critique mais pas désespérée, donc inutile de l’aggraver :
    1. Ne pas toucher à la souris pour ne pas authentifier l’intrusion, ne pas payer de rançon,
    2. Appuyer sur les touches Alt et F4 du clavier pour fermer fenêtres et boîtes de dialogue contenant du code malicieux,
    3. Sinon fermer le navigateur à l’aide du gestionnaire de tâches de Windows (Alt+Contôle+Sup suivi de fin de tâche du navigateur).
  2. Arrêter la propagation
    1. Débranchez les disques externes encore sains pour éviter le chiffrement de vos fichiers encore intacts et isolez l'ordinateur dans votre réseau pour éviter que le logiciel malveillant se propage à d'autres ordinateurs.
    2. Déconnecter internet.
  3. Décontaminer l’ordinateur
    1. Désinstaller complètement le navigateur corrompu (en supprimer toutes les traces)
    2. Utiliser les méthodes de décontaminations des logiciels malveillants (simples du genre Malwarebytes ou plus complexes à mettre en œuvre).
    3. Réinstaller le navigateur, ne pas hésiter à le tester pour vérifier si la fenêtre d’alerte ne surgit pas à nouveau, sinon tout reprendre à zéro.
    4. Les ransomwares qui ne chiffrent pas les fichiers sont plus faciles à retirer, cependant les fichiers chiffrés par les ransomwares ne seront pas automatiquement récupérés en supprimant le programme ransomware lui-même
  4. Eventuellement initialiser la Box si elle a été contaminée
  5. Restaurer si besoin (système et données) à partir des sauvegardes, restauration nécesssaire si les fichiers ont été cryptés pour les rendre inutilisables.
  6. Sécuriser l'ordi en appliquant les mesures préventives pour éviter une nouvelle intrusion de ransomware (voir cidessus le chapitre "Comment se protéger des cyberattaques ?".
  7. Signaler aux autorités (pour combattre ce fléau)

 

UNE SURVEILLANCE MASSIVE DE NOS COMMUNICATIONS

Le nouveau projet de loi de programmation militaire (LPM), présenté en Conseil des ministres le 8 février 2018 et adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 27 mars, comporte un volet axé sur la cybersécurité. Les enjeux sont importants : lutter contre les attaques informatiques sur les réseaux. Sauf que le dispositif envisagé, reposant sur des boîtes noires — ces sondes dédiées à l’analyse du trafic Internet et placées en différents points du réseau — sous l’égide de l’ANSSI et des grands opérateurs télécoms, ouvre une brèche immense qui, de nouveau, fait planer le spectre d’une surveillance massive de nos communications.

 

Aller plus loin :

Quelques documents sur la cybersécurité et la sécurité numérique :

 

En guise de conclusion sur la cybersécurité en 2018 :

"Les menaces numériques n’ont jamais atteint un niveau aussi élevé.  La réalité de ces risques est largement sous-estimée, quand elle n’est pas tout simplement niée".  Cette citation est extraite du livre de sensibilisation sur la cybersécurité :  "Survivre à une cyberattaque - Anticiper, prévenir, réagir" de Virginie BILET & Miguel LIOTTIER publié le 11 janvier 2018 aux Editions VA PRESS.

 

Aujourd’hui, il ne se passe pas une journée sans qu’une attaque visant une administration ou une entreprise n’intervienne sur l’agenda médiatique.  La littérature est abondante sur ce sujet aux enjeux stratégiques, souvent trop technique ou à l'inverse trop superficielle. A l'inverse, cet ouvrage, se veut pédagogique - sans faire peur - dans le sens où il explique en détail les nouveaux types d’attaques tout en proposant des solutions à la portée de n’importe quelle entreprise ou particulier internaute selon les cas. Des solutions préventives avant tout.


Conseils de spécialistes ou cris du coeur : "Pour faire face à cette prise de contrôle par les hackers, puisque nous ne pouvons pas agir directement contre eux, nous devons nous protéger, nous fortifier, nous renseigner et prendre des mesures proactives. N’attendez pas de tomber malade, vaccinez-vous. Alors n’attendez pas de devoir payer une rançon, mettez à jour vos ordis, mettez vos données en sécurité, chaque jour, protégez-vous".

De nouvelles techniques de sécurisation du genre blockchain ou autres, restent à inventer et à mettre au point. Vaste programme ! ...

 

Bonne vigiilance et bonne lecture !

Guy NEAULEAU

 

Accueil Contact Plan du site Mises à jour Club informatique Retour   

 

Haut de page

Actualités

SAINTES

23/06/2018 - Free Music à Montendre (17) : c'est parti pour deux jours de concert

Lomepal était la principale tête d'affiche sur scène ce vendredi, pour l'ouverture du festival. La 18e édition du festival Free Music de Montendre a débuté ce vendredi soir. Le groupe local Purpleston a ouvert le bal. Hoshi (vidéo ci-dessous) a enchaîné ensuite avec ses tubes, "Il suffit d'y croire", "Ma merveille"... avant...

22/06/2018 - Saintes : la Fête de la musique en images

Il y a des choses qui ne changent pas. C'est le cas de la forte fréquentation de la Fête de la musique à Saintes. Retour en images.

23/06/2018 - Agglo de Saintes : l?ouest aussi à l?épreuve de la carte scolaire

Corme-Royal, La Clisse, Pisany, Luchat et Thézac s?observent. C?est la période des examens pour les candidats au Baccalauréat. Les élus du territoire de la Communauté d?agglomération de Saintes (CdA) planchent, eux, sur une autre épreuve : la réorganisation de la carte scolaire. Et pas seulement à Saintes, qui va fermer...

21/06/2018 - Adeline Bard nommée sous-préfète de Saintes

Elle arrive de l'Orne. Son arrivée met fin à trois mois d'intérim. Un peu plus de trois mois après le décret qui mettait fin aux fonctions de Catherine Walterski, une nouvelle sous-préfète de Saintes a été nommée par décret en date du 20 juin 2018. Il s'agit d'Adeline Bard, 56 ans, actuellement administratrice civile...

22/06/2018 - Charente-Maritime : le programme de la Fête de la musique

Le programme indiqué ici n'est pas exhaustif bien sûr. Mais il offre un large choix dans tout le département jusqu'à samedi. Des chants de marins à Rochefort Actualité du retour de « L?Hermione » oblige, la tradition maritime sera respectée avec les chants de marins d?Écume des mers ce jeudi, à partir de 21h30, sur...

21/06/2018 - Conteneurs enterrés à Saintes : une caméra dissuasive à titre expérimental

Le dispositif est à l?angle des rues des Mortiers et Denfert-Rochereau. « Ce n?est pas un dispositif de protection de la maison du maire », répond d?emblée le cabinet. La caméra installée depuis plusieurs semaines, rue des Mortiers, à l?angle de la rue Denfert-Rochereau, artère où réside Jean-Philippe Machon, n?a en effet...

20/06/2018 - Rochefortais et Saintonge : des restaurateurs victimes d'escroquerie

Les escrocs se font passer pour des agents de la Chambre de commerce et d'industrie qui proposent une formation sur l'hygiène. La CCI les met en garde. La CCI (chambre de commerce et d'industrie) de Rochefort et de Saintonge met en garde les restaurateurs du département qui peuvent être victimes d'escrocs qui se font passer...

15/06/2018 - Charente-Maritime : cinq idées de sorties pour ce week-end

Une soirée spéciale à Saintes, la Fête de la Saint-Jean à La Rochelle mais aussi de Saint-Ex à Jonzac, un hommage à Johnny à Royan et un voyage dans le temps à Brouage. La Rochelle : un mondial de la fête Samedi, c'est la Fête de la Saint-Jean à Villeneuve-les-Salines, à La Rochelle. L?événement, organisé par le...

15/06/2018 - Les retraités mobilisés à La Rochelle, Saintes et Rochefort

Entre 300 et 400 manifestants étaient présents à La Rochelle. 200 à Rochefort, en marge du déplacement d'Emmanuel Macron. Et 190 personnes ce jeudi matin à Saintes. Ils ont répondu à l'appel national des syndicats. Ce jeudi matin, 190 personnes étaient mobilisées sur la place Bassompierre de Saintes. Avec pour mot...

14/06/2018 - Intempéries en Charente-Maritime : sinistrée, elle lance un appel à l'aide

Une femme de 58 ans habitante de l'Est de la Charente-Maritime a tout perdu dans les intempéries de dimanche soir. A Seigné, à l'Est de Saint-Jean-d'Angély, plusieurs maisons ont été inondées lors des fortes pluies de la nuit de dimanche à lundi. Parmi elles, celle de Geneviève Baron, située au lieu-dit Nougeret. Cette...

LA ROCHELLE

23/06/2018 - Free Music à Montendre (17) : une première soirée de concerts réussie

Purpleston, Hoshi, Lomepal, Alborosie, Niska, Petit Biscuit, L'Entourloop feat Troy Berkley & N'Zeng et Hilight Tribe étaient sur la scène du Free Music à Montendre vendredi soir devant 12 000 festivaliers. Le festival se poursuit ce samedi.

23/06/2018 - La Rochelle : une voiturette fonce dans un parc d?enfants

Le conducteur, ivre et déjà connu de la justice, sera convoqué en correctionnelle. Vent de panique, jeudi, vers 17 h 30, dans le quartier rochelais de Port-Neuf, à hauteur de la place d?Île-de-France non loin de l?école Descartes, lorsque le conducteur ivre d?une voiturette a perdu le contrôle de son véhicule. Après avoir...

23/06/2018 - Free Music à Montendre (17) : c'est parti pour deux jours de concert

Lomepal était la principale tête d'affiche sur scène ce vendredi, pour l'ouverture du festival. La 18e édition du festival Free Music de Montendre a débuté ce vendredi soir. Le groupe local Purpleston a ouvert le bal. Hoshi (vidéo ci-dessous) a enchaîné ensuite avec ses tubes, "Il suffit d'y croire", "Ma merveille"... avant...

23/06/2018 - Dans la légende de Fort Boyard : 40 ans d'histoire en images

PORTFOLIO - Construit entre 1804 et 1857, Fort Boyard, au large de l'Île d'Oléron, est bien connu pour le jeu télévisé éponyme. A l'occasion de la diffusion ce samedi de sa 29e saison, "Sud Ouest" ouvre ses archives photos sur l'histoire de ce bâtiment historique .

22/06/2018 - Francofolies de La Rochelle : le point sur la billetterie

Le festival de musique aura lieu du 11 au 15 juillet. A moins de trois semaines du coup d'envoi, on passe en revue ce qu'il est encore possible de réserver. Grande Scène Des cinq soirées de l?esplanade Saint-Jean-d?Acre, deux affichent d?ores et déjà complet - celles du vendredi (Bigflo & Oli et Shaka Ponk, etc.) et du...

22/06/2018 - La Rochelle : pourquoi des coquelicots pour fêter la renaissance de l'hôtel de ville ?

Jeudi avait lieu un spectacle "lumino-poétique et sonore" pour fêter l'avancée de la reconstruction du toit de l'hôtel de ville. Il est reprogrammé ce vendredi. Jeudi soir, à l'occasion de la Fête de la musique, la compagnie Fredandco basée près d'Angers avait planté un champ de 70 coquelicots porteurs d'un spectacle sur...

22/06/2018 - Près de La Rochelle, une vidéo détaille le circuit de VTT de Dompierre-sur-Mer

Caméra frontale sur le casque d'un cycliste, caméra aérienne : voici une vidéo pour repérer précisément les épreuves XCE et XCO qui seront courues ce week-end. Ce week-end, le Vélo Club Charente Océan (VCCO) organise son épreuve de VTT sur le circuit du Fief, à Dompierre-sur-Mer (parc du Canal, fief des Maquins) près...

22/06/2018 - En images. La Fête de la musique dans les rues de La Rochelle

La chaleur estivale, l'affluence des grands soirs et la victoire de l'équipe de France ont parfaitement lancé la Fête de la musique, jeudi soir.

22/06/2018 - Charente-Maritime : le programme de la Fête de la musique

Le programme indiqué ici n'est pas exhaustif bien sûr. Mais il offre un large choix dans tout le département jusqu'à samedi. Des chants de marins à Rochefort Actualité du retour de « L?Hermione » oblige, la tradition maritime sera respectée avec les chants de marins d?Écume des mers ce jeudi, à partir de 21h30, sur...

22/06/2018 - Charente-Maritime : granulats marins, l?arrêté ministériel annulé

Le tribunal administratif a suivi jeudi l?avis du rapporteur public. Il enjoint le ministre de l'Economie de réexaminer la demande de concession minière. Le projet de concession d?extraction de granulats marins au large de la Palmyre, aux Mathes, est relancé par la décision rendue jeudi par le tribunal administratif de...

FR3 POITOU-CHARENTES

23/06/2018 - Usseau : un jeune enfant de 13 mois percuté et tué par la voiture de sa mère

Un drame s'est déroulé ce samedi matin un peu avant 10h30 au domicile d'un jeune couple habitant à Usseau dans le Marais Poitevin. En voulant sortir de chez elle, la mère a percuté et mortellement blessé son enfant âgé de 13 mois. C.H

23/06/2018 - Lot-et-Garonne : Marmande se prépare à accueillir les 140 000 festivaliers de Garorock

Du 28 juin au premier juillet, 140 000 festivaliers débarqueront à Marmande pour le Garorock festival. Pour acheminer tout le matériel, 400 semi-remorques doivent livrer leur cargaison sur la plaine de la Filhole. AR

23/06/2018 - Apiculture urbaine : Bordeaux bourdonne

En plein coeur du centre ville de Bordeaux, deux ruches ont été installées sur le toit de la galerie marchande des Grands Hommes. Une initiative d'Apiterra, association spécialisée dans l'apiculture urbaine.

23/06/2018 - La Communauté Urbaine de Limoges verra le jour le 1er janvier 2019

C'est officiel depuis ce 22 juin 2018 : la communauté d'agglo de Limoges devient Communauté Urbaine. Le pacte de gouvernance a été paraphé par les élus des vingt communes de Limoges Métropole, à l'unanimité moins une abstention. 

23/06/2018 - Lot-et-Garonne : accident mortel à Saint-Romain-le-Noble, le conducteur fuyard en garde à vue

Deux mineurs circulaient en scooter à Saint-Romain-le-Noble, en Lot-et-Garonne, dans la nuit du vendredi au samedi 23 juin, lorsqu'ils ont été percuté par un automobiliste, qui a pris la fuite à pied à l'arrivée des secours. Il a été interpellé puis placé en garde à vue quelques heures plus tard. AR

23/06/2018 - De jeunes gymnastes russes s'entraînent à Limoges

Six jeunes gymnastes russes sont, depuis une semaine à Limoges. Ils s'entraînent au sein d'un club limougeaud... Façon pour eux et pour leurs deux coachs de découvrir la pratique du sport en France.

23/06/2018 - Escalade : une nouvelle salle de blocs à Poitiers pour l'hiver prochain

Une salle d'escalade de blocs,The Roof, verra le jour l'hiver prochain dans le quartier de la Demi-Lune à l'ouest de Poitiers. Elle sera construite sur le modèle de celle de La Rochelle et proposera également, un restaurant, des activités comme le yoga et un espace ludique pour les enfants.

23/06/2018 - À Mant (Landes), l'école du village détruite par un incendie

Un incendie a détruit la petite école du village de Mant, dans les Landes, vendredi 22 juin. La vingtaine d'enfants qui s'y trouvaient ont pu être évacués rapidement après l'alerte donnée par un employé municipal qui travaillait à la cantine. AR avec Ludivine Tachon

23/06/2018 - Poitiers : appel à témoins après un grave accident à Biard

La police de Poitiers lance un appel à témoins après un grave survenu jaudi 21 juin à Biard. Une joggeuse a été percuté par un motard. Tous les deux sont gravement blessés. Le pronostic vital de la jeune femme est engagé.C.H

23/06/2018 - Angoulême : les jeunes de l'IME de Ma Campagne se lancent dans le cinéma

L'Institut Médico Educatif de Ma Campagne à Angoulême propose un atelier vidéo à un groupe de jeunes âgés de 16 à 20 ans. Ils réalisent des reportages et des cours-métrages. Une méthode péadagogique qui vise à favoriser leur autonomie et à changer le regard des autres.

La UNE en vidéo

23/06/2018 - Le service vidéo du « Monde » répond aux questions de ses abonnés

Pour fêter nos 200 000 abonnés sur YouTube, nous vous avons demandé de poser toutes les questions que pouviez avoir sur le service vidéo du « Monde ». Voici nos réponses.

23/06/2018 - Gaz lacrymogène : pourquoi son utilisation massive pose question

Le gaz lacrymogène est de plus en plus utilisé dans le monde. Pourtant les risques pour la santé restent méconnus.

22/06/2018 - Turquie : des centaines de milliers de personnes se rassemblent pour soutenir l?opposant d?Erdogan

Selon les sondages, le candidat du Parti républicain du peuple, Muharrem Ince, devrait se qualifier pour le second tour de l?élection présidentielle.

22/06/2018 - Les célèbres images de Koko, le gorille qui parlait la langue des signes

Koko était un gorille connu dans le monde entier. Ce grand primate femelle, élevé par l?éthologue « Penny » Patterson, est mort, mercredi 20 juin, à l?âge de 46 ans.

22/06/2018 - Dans le cimetière d?Atlit, en Israël, sur les tombes des croisés

Une équipe de chercheurs explore le cimetière médiéval chrétien d?Atlit, en Israël, pour reconstituer les pratiques funéraires au temps des croisades.

21/06/2018 - Israël pourrait interdire à quiconque de filmer ses soldats, pour éviter les vidéos gênantes

Le 17 juin, le gouvernement israélien a donné son accord à une loi censée protéger l?image des soldats israéliens. Plusieurs ONG, telle B?Tselem, utilisent des caméras pour documenter les actions de Tsahal dans les territoires palestiniens occupés.

21/06/2018 - Trump : « Nous allons avoir des frontières fortes, mais nous garderons les familles unies »

Le président des Etats-Unis a signé le 20 juin à Washington, un décret présidentiel afin de ne plus séparer les familles de migrants à la frontière.

21/06/2018 - Pourquoi tout le monde n?a pas l?oreille absolue

Certaines personnes peuvent nommer immédiament les notes qu?elles entendent lorsqu?elles écoutent de la musique. Mais leurs cas sont très rares. Pourquoi ?

20/06/2018 - Yémen : prise de l?aéroport d?Hodeïda, par où transite 70 % de l?aide humanitaire

L?aéroport d?Hodeïda a été reprise le 19 juin par les forces yéménites, au bout d?une semaine de combats. Elle était sous contrôle houthiste depuis 2014.

20/06/2018 - Enfants migrants séparés : Trump chahuté par des élus démocrates, l?une de ses ministres huée au restaurant

La ministre à la sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen, a été vivement interpellée lors d?un dîner mardi sur le sort des enfants de migrants séparés de leur famille.