• Info web
Espace public
Cybersécurité : La prise de contrôle par les Hackers

Modifiée le : 01-06-2018

 Cybersécurité : La prise de contrôle par les Hackers 

 

Le bref reportage de Laurent Delahousse au JT de 20 h le dimanche 11 mars 2018 sur les cyberattaques a-t-il réussi à sensibiliser les téléspectateurs ?

 

Tout au long de l'année 2017, sans grand bruit médiatique et pourtant à très grande échelle, les hackers ont pris le contrôle du cyberespace et à maintes reprises, fait la démonstration de leur capacité à pouvoir pénétrer voire paralyser n'importe quel objet connecté, n'importe quel site stratégique supposé le mieux protégé.

 

Phénomène en explosion, les entreprises et les particuliers les plus vulnérables sont de plus en plus nombreux à subir la prise de contrôle par les Hackers qui bloquent les machines mal protégées ou plus grave, provoquent des accidents à partir de n'importe quel objet connecté.  Au delà des dégâts pour les personnes et leurs biens, le montant de la fraude directe par ce type de cybermalveillance a dépassé le niveau record mondial estimé à plus de 600 millions de dollards en 2017. Pour certains experts, l'enjeu ne serait pas d'abord financier mais mais plutôt d'ordre stratégique dans la Cyberguerre qui a déjà commencé entre les Etats du monde.

 

Considéré comme la principale menace potentielle du XXIe siècle, le sabotage informatique est devenu aujourd'hui une réalité avérée avec des conséquences destructrices inédites et à grande échelle dans le monde physique. Selon le dernier rapport Norton sur la cybercriminalité, plus de 19 millions de personnes (42% de internautes) ont été victimes d’actes de piratage en France en 2017.

 

"Aujourd’hui, nous sommes tous dans le viseur des hackers, et la question n’est plus de savoir “si” mais bien “quand” nous en serons victimes, que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle. Il ne s’agit pas d’être fataliste, simplement lucide."  selon le FIC 2018

 

Aujourd’hui, il ne se passe pas une journée sans qu’une cyberattaque visant une administration, une entreprise ou une région n’intervienne sur l’agenda médiatique. Anticipation et sensibilisation : des solutions sont possibles à la portée de tous les internautes.

 

UN RANSOMWARE, C'EST QUOI ?

Le ransomware ou logiciel rançonneur est un logiciel malveillant de prise de contrôle par les hackers qui a la particularité notamment, de prendre en « otage » les données d’une entité en les chiffrant ou de bloquer l’accès à une machine à tout utilisateur, en provoquant toutes sortes de nuisances, des plus banales (soutirer de l'argent), aux plus malveillantes (cas des "Wiper" effaceurs) ou aux plus violentes (destructions meurtrières) avec les objets connectés. En savoir plus avec le Guide du Ransomware 2018.

 

Pour déchiffrer les données avec une clé cryptographique ou disposer de l’équipement ou de la clé permettant de déverrouiller la machine, la victime doit verser une somme d’argent, qui, le plus souvent, s’effectue à l’aide de Bitcoins.  A côté de ces procédés reposant sur du chiffrement, il existe d’autres procédés apparentés sans utilisation de produits cryptographiques qui par exemple, orientent la victime vers des numéros gratuits mais qui sont en réalité surtaxés ou de faux techniciens supports de Microsoft qui imitent des pages d’erreurs et bloquent l’ordinateur avec une prise de contrôle à distance . Parmi les ransomwares les plus connus, on peut citer Cryptowall (actuellement la V.4.0) ou TeslaCrypt, et plus récemment Samsam qui s’attaque aux serveurs utilisant Jboss ou encore WanaCry et Pethya.

 

Ces ransomwares peuvent être téléchargés via des sites web frauduleux, diffusés par le biais de failles de sécurité sur des ordinateurs non protégés, ou transmis par des mails infectés. Ces derniers peuvent vous être adressés par l'un de vos proches contacts dont la boîte mail a été piratée, mais également depuis une adresse mail inconnue (spam).

 

LE WEB EST LA PRINCIPALE SOURCE DE PROPAGATION

Les cybercriminels ont trouvé une nouvelle manière de se faire de l’argent en 2017. Cela faisait longtemps qu’ils tentaient de prendre en otage des disques durs, mais les internautes sont devenus plus vigilants et n’ouvrent plus n’importe quelle pièce jointe à un mail.

Voilà pourquoi les cybercriminels se sont vu contraints d’inventer une nouvelle façon d’installer leur rançongiciel. Leur solution : propager l'infection non pas via la messagerie électronique mais cette fois via le web et les navigateurs web grace à nouveau type de ver.

 

Le Crypto-ver est « une forme mixte dangereuse de malware et de rançongiciel qui se répand d’elle-même ». Elle peut se propager d’ordinateur à ordinateur, sans spam ou autre infection. Le malware se duplique simplement dans les appareils interconnectés en y injectant du code malveillant via les failles de sécurité.

 

Le premier ver, baptisé SamSam, s’est manifesté en avril 2017. Les experts en sécurité ont découvert le ver ZCryptor. Ce dernier se présente sous la forme d’une simple mise à jour d’un programme largement utilisé tel que Flash. Une fois en place, le ver commence à se propager, puis il crypte des dizaines d’extensions. Les victimes voient ensuite apparaître leur écran habituel, qui les informe que leurs fichiers ont été pris en otage et qu’ils doivent verser une rançon pour pouvoir y accéder de nouveau.

 

En juin 2017, la cyberattaque massive du ransomware Petya a frappé des organisations du monde entier. Des victimes en Ukraine, en Russie, au Danemark, au Royaume-Uni et aux États-Unis ont toutes déclaré avoir été touchées notamment La Banque nationale d'Ukraine, l'aéroport de Kiev, les installations de surveillance de Tchernobyl, etc... sans épargner la France, blocage des ordinateurs des hôpitaux, de la SNCF,... La famille des ransomwares Petya est particulièrement vicieuse, non seulement en chiffrant les fichiers des victimes en utilisant l'un des algorithmes cryptographiques les plus avancés, mais en cryptant l'ensemble du disque dur en écrasant l'enregistrement de redémarrage principal , empêchant l'ordinateur de charger le système d'exploitation.

 

Une fois installé sur un ordinateur, Petya va chercher à y obtenir les plein pouvoirs et repérer les autres appareils branchés sur le même réseau. Le rançongiciel va ensuite fouiller dans l’ordinateur qu’il a infecté pour récupérer des identifiants et des mots de passe qu’il va pouvoir ensuite réutiliser dans le réseau pour prendre le contrôle de davantage d’appareils et démultiplier sa propagation. Ensuite, à l’aide de fonctionnalités classiques de Windows utilisées pour gérer les réseaux ou via internet, il va se transférer vers d’autres machines et accélérer sa propagation..

 

En 2018, après les ransomwares, la nouvelle tendance criminelle est le Cryptojacking utilisant la technique du minage des Bitcoins (procédé de sécurisation des Bitcoins). La France serait particulièrement visée. Elle est effectivement le 4ème pays de la planète le plus touché par ce nouveau type d’attaques alors qu’elle n’occupe que le 17ème rang au classement des attaques par ransomware.

 

VICTIMES LES PLUS TOUCHÉES : LES MACHINES MAL PROTÉGÉES

Le ransomware exploite massivement les failles de sécurité des matériels connectés, des systèmes d'exploitation type Windows, et des applications obsolètes. Microsoft se défend d'êre le responsable puisqu'il offre une solution sécurisée de Windows 10 en permanence corrigée des failles de sécurité les plus critiques.

 

Selon Microsoft qui affirme avoir boosté la sécurité de Windows 10, les responsables de ce manque d'hygiène numérique seraient :

  • les gouvernements qui utilisent les ransomwares comme moyens de contre-espionnage, la NSA par exemple qui a fait fuité Wannacrypt vers les réseaux criminels,
  • le crime organisé à l'échelle mondiale, les autorités américaines pointent du doigt la Corée du Nord notamment,
  • les internautes imprudents qui naviguent encore sur le Net avec un Windows XP non protégé depuis 2014, ou qui utilisent des logiciels Non régulièrement mis à jour tel que certains Windows 10 dont les mises à jour automatiques sont désactivées intentionnellement ou non.

 

COMMENT SE PROTÉGER DE CES CYBERATTAQUES ?

Des solutions préventives à ces infections existent, très efficaces à condition de les appliquer sans le moindre laxisme. Elles sont impérativement recommandées car les solutions "curatives" sont quasi inexistantes ou difficiles à mettre en oeuvre par les internautes inexpérimentés.

► ► Cinq parades simples pour commencer :


1. Etre vigilant et conscient des risques

Les utilisateurs peuvent devenir le point faible de la chaîne de sécurité s'ils ne sont pas formés. Il est indispensable de les sensibiliser par des formations présentant les différents pièges pouvant être tendus par les cybercriminels ainsi que les bonnes attitudes à adopter. En France, pour accompagner les utilisateurs du numérique, l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) publie régulièrement des conseils ainsi que des guides de recommandation et de sensibilisation.

2. Mettre à jour ses systèmes

Les ransomwares se diffusent en utilisant des failles de sécurité des logiciels et des systèmes comme porte d'entrée. Il est donc vivement conseillé de tenir à jour les systèmes Windows, Android, Linux et autres et de vérifier que vous utilisez la dernière version de vos logiciels favoris. Il faut, de ce fait, installer toutes les mises à jour dédiées à l'antivirus, au système d'exploitation, aux navigateurs web ou encore aux logiciels et applications installées. S'assurer de temps en temps par exemple, que le paramétrage des mises à jour automatiques n'a pas été désactivé.

3. Sauvegarder ses données

Il est fortement conseillé d'effectuer deux sauvegardes en parallèle. Il convient de dupliquer l'ensemble de vos données importantes. Une première sauvegarde doit être réalisée sur un support physique tel que le disque dur, un NAS ou une clé USB. Une deuxième sauvegarde est à faire sur un cloud. Dans l'idéal, la sauvegarde doit être réalisée de façon régulière et vous permettra ainsi d'avoir une vie numérique sans problèmes majeurs.

4. Utiliser un système de protection efficace

Il est préférable d'utiliser des outils de protection exploitant plusieurs bases de signatures de virus et intégrant des systèmes spécifiques anti-ransomwares. Les particuliers peuvent se tourner vers des solutions anti-malwares comme Malwarebytes.

Les ransomwares représentent aujourd'hui un risque bien réel pour toutes les organisations et les statistiques laissent à penser que cela n'est pas près de s'arrêter. Étant donné les signes d'une surenchère sur le marché du ransomware, ce concept est de plus en plus adopté par de nouveaux acteurs.

5. Rester vigilant

Il conviendra donc de rester vigilant en permanence et de respecter les recommandations de sécurité afin d'éviter d'être les premières victimes du ransomware, par exemple en vérifiant les URL pour détecteur les sites web frauduleux.

QUE FAIRE SI L'ORDI EST BLOQUÉ PAR UN RANSOMWARE ?

Il n'existe pas de solution de réparation simple à mettre en oeuvre dans le cas d'une infection par un ransomware de type Cryptoware. Les Cryptowares utilisent le chiffrement (la cryptographie). Ces attaques chiffrent (cryptent) tous les fichiers utilisateur (à l'exception des fichiers Windows afin de permettre à la victime d'aller sur le Web pour payer une rançon) avec des algorithmes irréversibles (type RSA 2048) nécessitant la clé de déchiffrement, voire même parfois le cryptage du secteur d'amorçage maître ou Master Boot Record (MBR) du disque dur, empêchant les ordinateurs de charger le système d'exploitation (Cryptolocker).

 

En revanche, dans le cas d'infection par les autres logiciels rançonneurs :

  1. D’abord pas de panique, la situation est critique mais pas désespérée, donc inutile de l’aggraver :
    1. Ne pas toucher à la souris pour ne pas authentifier l’intrusion, ne pas payer de rançon,
    2. Appuyer sur les touches Alt et F4 du clavier pour fermer fenêtres et boîtes de dialogue contenant du code malicieux,
    3. Sinon fermer le navigateur à l’aide du gestionnaire de tâches de Windows (Alt+Contôle+Sup suivi de fin de tâche du navigateur).
  2. Arrêter la propagation
    1. Débranchez les disques externes encore sains pour éviter le chiffrement de vos fichiers encore intacts et isolez l'ordinateur dans votre réseau pour éviter que le logiciel malveillant se propage à d'autres ordinateurs.
    2. Déconnecter internet.
  3. Décontaminer l’ordinateur
    1. Désinstaller complètement le navigateur corrompu (en supprimer toutes les traces)
    2. Utiliser les méthodes de décontaminations des logiciels malveillants (simples du genre Malwarebytes ou plus complexes à mettre en œuvre).
    3. Réinstaller le navigateur, ne pas hésiter à le tester pour vérifier si la fenêtre d’alerte ne surgit pas à nouveau, sinon tout reprendre à zéro.
    4. Les ransomwares qui ne chiffrent pas les fichiers sont plus faciles à retirer, cependant les fichiers chiffrés par les ransomwares ne seront pas automatiquement récupérés en supprimant le programme ransomware lui-même
  4. Eventuellement initialiser la Box si elle a été contaminée
  5. Restaurer si besoin (système et données) à partir des sauvegardes, restauration nécesssaire si les fichiers ont été cryptés pour les rendre inutilisables.
  6. Sécuriser l'ordi en appliquant les mesures préventives pour éviter une nouvelle intrusion de ransomware (voir cidessus le chapitre "Comment se protéger des cyberattaques ?".
  7. Signaler aux autorités (pour combattre ce fléau)

 

UNE SURVEILLANCE MASSIVE DE NOS COMMUNICATIONS

Le nouveau projet de loi de programmation militaire (LPM), présenté en Conseil des ministres le 8 février 2018 et adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 27 mars, comporte un volet axé sur la cybersécurité. Les enjeux sont importants : lutter contre les attaques informatiques sur les réseaux. Sauf que le dispositif envisagé, reposant sur des boîtes noires — ces sondes dédiées à l’analyse du trafic Internet et placées en différents points du réseau — sous l’égide de l’ANSSI et des grands opérateurs télécoms, ouvre une brèche immense qui, de nouveau, fait planer le spectre d’une surveillance massive de nos communications.

 

Aller plus loin :

Quelques documents sur la cybersécurité et la sécurité numérique :

 

En guise de conclusion sur la cybersécurité en 2018 :

"Les menaces numériques n’ont jamais atteint un niveau aussi élevé.  La réalité de ces risques est largement sous-estimée, quand elle n’est pas tout simplement niée".  Cette citation est extraite du livre de sensibilisation sur la cybersécurité :  "Survivre à une cyberattaque - Anticiper, prévenir, réagir" de Virginie BILET & Miguel LIOTTIER publié le 11 janvier 2018 aux Editions VA PRESS.

 

Aujourd’hui, il ne se passe pas une journée sans qu’une attaque visant une administration ou une entreprise n’intervienne sur l’agenda médiatique.  La littérature est abondante sur ce sujet aux enjeux stratégiques, souvent trop technique ou à l'inverse trop superficielle. A l'inverse, cet ouvrage, se veut pédagogique - sans faire peur - dans le sens où il explique en détail les nouveaux types d’attaques tout en proposant des solutions à la portée de n’importe quelle entreprise ou particulier internaute selon les cas. Des solutions préventives avant tout.


Conseils de spécialistes ou cris du coeur : "Pour faire face à cette prise de contrôle par les hackers, puisque nous ne pouvons pas agir directement contre eux, nous devons nous protéger, nous fortifier, nous renseigner et prendre des mesures proactives. N’attendez pas de tomber malade, vaccinez-vous. Alors n’attendez pas de devoir payer une rançon, mettez à jour vos ordis, mettez vos données en sécurité, chaque jour, protégez-vous".

De nouvelles techniques de sécurisation du genre blockchain ou autres, restent à inventer et à mettre au point. Vaste programme ! ...

 

Bonne vigiilance et bonne lecture !

Guy NEAULEAU

 

Accueil Contact Plan du site Mises à jour Club informatique Retour   

 

Haut de page

Actualités

SAINTES

13/08/2018 - Saintes : une famille parcourt 800 kilomètres pour récupérer son chien perdu

VIDEO - Un malamute de l'Alaska vivant à Castres, dans le Tarn, s'est retrouvé à Saintes, en Charente-Maritime, après une fugue de six mois. Sa famille d'adoption a fait le déplacement pour le récupérer. Joli périple ! Dans le Tarn, à Castres, un chien nommé Joyce avait pris la poudre d'escampette... en janvier. Et il a...

13/08/2018 - Saintes : les as du bridge abattent leurs cartes

Comme Janine, près de 300 joueurs sont réunis depuis vendredi à l?abbaye aux Dames pour s?affronter dans la bonne humeur. Dix-neuf fois que Janine Mourichou participe au festival de bridge de Saintes? sur 19 éditions. Ces trois jours de compétitions sont devenus pour elle un événement incontournable. Depuis qu?elle est...

11/08/2018 - Saintes : huit mois ferme pour les tirs depuis le balcon

Un homme de 23 ans avait tiré en direction d?un homme et deux femmes, mardi. Jordan Clamy, 23 ans en décembre prochain, a été condamné vendredi après-midi par le tribunal correctionnel de Saintes à 8 mois de prison ferme pour avoir tiré, sans les blesser, en direction d?un homme et deux femmes, mardi soir, à Saintes, dans...

10/08/2018 - Saintes : il tire sur un homme depuis un immeuble

Le tireur, âgé de 23 ans, a ensuite pris la fuite et s?est réfugié dans les caves d?un autre immeuble, où il a été interpellé. Un homme de 23 ans devra expliquer, ce vendredi après-midi, lors d?une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Saintes, pourquoi il a tiré vers un autre homme, âgé de 34...

10/08/2018 - Charente-Maritime : 113 cochons périssent sur l?A10 après un accident

Un poids lourd transportant 200 cochons s'est renversé sur l'A10 ce vendredi vers 2h15. L'accident s'est produit à Taillebourg, dans le sens Paris-Bordeaux. Un poids lourd transportant 200 cochons s'est renversé sur l'autoroute A10 ce vendredi, vers 2h15, à hauteur de la commune de Taillebourg, en Charente-Maritime (PK 430)....

08/08/2018 - Accident mortel en Charente-Maritime : le conducteur était mineur

Un Cognaçais de 16 ans et demi est décédé au volant dans la nuit de mardi à mercredi à Salignac-sur-Charente. Il a percuté un pylône électrique. Un jeune âgé de 16 ans et demi a perdu la vie dans un accident de la route dans la nuit de mardi à mercredi sur la commune de Salignac-sur-Charente (lieu-dit Prunelas), à...

08/08/2018 - Saintes : un costume de collection dérobé à l'abbaye aux Dames

La veste en fourrure rouge de l'exposition "Plus que parfaits, corps augmentés en scène" a disparu entre lundi et mardi. Elle avait été prêtée par l'Opéra de Bordeaux. Qui donc a bien pu dérober cette veste en fourrure rouge, l'une des pièces de la belle exposition "Plus que parfaits, corps augmentés en scène", à...

08/08/2018 - Charente-Maritime : appel à témoins après la disparition d'une octogénaire

Viviane Simonnet, âgée de 81 ans et souffrant de la maladie d?Alzheimer, a été vue pour la dernière fois lundi à Saintes. Viviane Simonnet, âgée de 81 ans et souffrant de la maladie d?Alzheimer, est portée disparue. Elle a été vue pour la dernière fois lundi 6 août, à 14 heures, à Saintes. Elle était vêtue d?un...

08/08/2018 - Saintes : le concert d'hommage à Brel se met à l'abri

Le rendez-vous des Jeudis aux jardins aura lieu à l'espace Mendès-France. En raison des prévisions météorologiques, le concert "hommage à Jacques Brel", programmé au jardin public de Saintes dans le cadre des Jeudis aux Jardins, jeudi 9 août, est transféré dans la salle de spectacle de l?Espace Mendès-France. Le récital "Je...

07/08/2018 - Quiz. Testez votre patois saintongeais en 20 questions

Testez votre connaissance du patois saintongeais, parlé dans un vaste triangle englobant Rochefort, Angoulême et Blaye... Le patois des Charentes est issu de la langue d?oïl, par opposition à la langue d?oc, celle de l?Occitanie. La langue d?oïl regroupe plusieurs patois du Grand Ouest : saintongeais, poitevin, vendéen? Ils...

LA ROCHELLE

14/08/2018 - La Rochelle : le bruit à la Pallice ausculté par l'Agence régionale de santé

Des riverains de l'entreprise Sica Atlantique se plaignent du bruit. L'ARS a fait réaliser des relevés acoustiques dans le quartier. Depuis l'article que nous avons publié la semaine dernière sur les plaintes du voisinage de l'entreprise Sica Atlantique à la suite de la mise en service d'un nouveau convoyeur à grains,...

14/08/2018 - Saint-Palais-sur-Mer (17) : un mort dans un accident, un appel à témoins lancé

Les pompiers sont intervenus pour un accident de la circulation entre une voiture et une moto, vendredi soir vers 22h, sur la départementale 25 au niveau du centre équestre du Maine Gaudin à Saint-Palais-sur-Mer. L'accident entre une voiture et une moto a fait un mort, vendredi soir, sur la commune de Saint-Palais-sur-Mer....

13/08/2018 - Saintes : une famille parcourt 800 kilomètres pour récupérer son chien perdu

VIDEO - Un malamute de l'Alaska vivant à Castres, dans le Tarn, s'est retrouvé à Saintes, en Charente-Maritime, après une fugue de six mois. Sa famille d'adoption a fait le déplacement pour le récupérer. Joli périple ! Dans le Tarn, à Castres, un chien nommé Joyce avait pris la poudre d'escampette... en janvier. Et il a...

12/08/2018 - Stade Rochelais : Victor Vito sera capitaine

Le troisième ligne néo-zélandais sera secondé par Pierre Aguillon, Romain Sazy et Zeno Kieft. "Victor Vito sera le capitaine de notre équipe. Il sera secondé par Pierre Aguillon, Romain Sazy et Zeno Kieft." Vendredi, Grégory Patat a mis fin au suspense entourant la succession de Jason Eaton en tant que capitaine des...

13/08/2018 - École de voile rochelaise : des stages proposés tout l'été

Pendant tout l'été, l'École de voile rochelaise, au port des Minimes, organise des stages pour les petits mais aussi pour les plus grands. Neuf semaines de stage durant tout l'été. Voilà ce que propose l'École de voile rochelaise à tous les curieux ou à certains plus aguerris. En tout, c'est entre 140 et 180 stagiaires qui...

13/08/2018 - Idée de sortie : flânerie architecturale au quartier du Parc de Royan

Enclave verte dans une ville de béton, le quartier du parc est un labyrinthe où maisons de la Belle époque et folies architecturales surprennent le promeneur. C?est un paysage né de la volonté des hommes. Une dune qu?il fallut arrêter en plantant une forêt de chênes verts et qui devint un des plus jolis quartiers de Royan....

13/08/2018 - La Rochelle : samedi à 14h30, les parkings du centre-ville saturés

Un bon indicateur de la fréquentation touristique, mais aussi de la pression automobile en centre-ville. Petit tour d'horizon des parkings du centre-ville à La Rochelle, samedi dernier. Selon les indications fournies par les panneaux d'affichage électronique, à 14h30 il restait sept places disponibles au parking Vieux Port...

13/08/2018 - Charente-Maritime : chute mortelle d'un cycliste

L'accident a eu lieu au sud de La Rochelle, à Salles-sur-Mer. L'homme avait 66 ans. Un cycliste âgé de 66 ans a fait une chute mortelle, samedi en fin de matinée, sur un chemin de terre de Salles-sur-Mer. L?habitant de La Jarne a chuté dans des circonstances qui n?ont pas été encore éclaircies, face contre terre. Il ne...

12/08/2018 - Planche à voile : la Charentaise-Maritime Charline Picon vice-championne du monde

La championne olympique de La Tremblade a décroché la médaille d'argent à Aarhus, au Danemark, après avoir remporté la medal race. Troisième du classement général provisoire de RS:X avant la medal race disputée ce dimanche, la Trembladaise a remporté l'ultime manche de la compétition. Après une incroyable bataille...

11/08/2018 - Meschers (17) : l'homme retrouvé mort sur un banc a succombé à une déshydratation

Son organisme n'était pas armé pour supporter l'épisode caniculaire. L?homme de 44 ans, retrouvé mort lundi dernier dans l?après-midi, sur un banc public de la place de l?Église, à Meschers-sur-Gironde, est mort de déshydratation, a révélé l?examen du corps. Une déshydratation aggravée par la consommation d?alcool et de...

FR3 POITOU-CHARENTES

14/08/2018 - Cake-Design à Périgueux : c'est de l'art... et du gâteau !

Il n'existe que deux "écoles de Cake-Design" en France. L'une à Paris, et l'autre à Périgueux. Le Cake-Design fait appel à toutes les ressources de la pâtisserie pour créer de véritables tableaux, figurines ou représentations de tout type en produits consommables.

14/08/2018 - Landes : sortie de route mortelle à Aire-sur-l'Adour

Dans la nuit de lundi à mardi, à 4h25, les pompiers sont intervenus sur la route de Geaune à Aire-sur-l'Adour. Une voiture a été retrouvée sur le bas-côté après une sortie de route. Le conducteur, un homme de 25 ans, est décédé. Les deux passagers ont été blessés.

14/08/2018 - Périgueux : 4 personnes blessées au couteau, dont une grièvement

Les faits se sont déroulés hier en fin de journée à Périgueux. Un homme s'en est pris à 4 passants avec un couteau de cuisine. Une victime touchée au poumon est dans un état grave. L'agresseur a été interpellé, il souffrirait de troubles psychologiques la piste terroriste semble écartée

14/08/2018 - Châteauroux - Chamois Niortais : coup d'envoi de la Coupe de la Ligue ce mardi 14 août

Ce mardi 14 août, les Chamois Niortais font leur entrée en Coupe de la Ligue avec un premier tour face à la Berrichonne de Châteauroux. Coup d'envoi de la rencontre à 20h au Stade Gaston Petit. Nous avons suivi les joueurs de Patrice Lair hier à l'entraînement.

14/08/2018 - Les prévisions météo France 3 Limousin du mardi 14 août

Si le ciel restera nuageux durant la matinée, parfois porteur d'averses sur le plateau de Millevaches, le temps est moins perturbé et le soleil revient peu à peu dans une douceur plus proche du printemps que de l'été. 
 

14/08/2018 - Les prévisions de Météo France 3 Poitou-Charentes pour ce mardi 14 août

Les nuages occupent le ciel une bonne partie de la matinée. En revanche, les éclaircies s'imposent cet après-midi.

14/08/2018 - Les prévisions météo France 3 Aquitaine du mardi 14 août 2018

Un temps plus sec gagne par le nord sous un ciel qui s'éclaircit progressivement.

13/08/2018 - Pessac : un tiers de cambriolages en moins grâce à "l'opération tranquillité vacances"

L'OTV, comme l'appelle les forces de l'ordre, "l'opération tranquillité vacances", permet aux habitants de signaler à la police ou la gendarmerie leurs absences. Leur logement sera ainsi surveillé pour éviter les effractions ! A Pessac, les cambriolages ont ainsi diminué d'un tiers en 2018. 

13/08/2018 - Gironde : la piscine de Lormont victime d'une pénurie de maître nageurs

Horaires réduits, pataugeoire fermée, conséquences directes de l'absence de deux maîtres nageurs sauveteurs qui n'ont pas pu être remplacés par la piscine de Lormont. En pleine période estivale, ce n'est pas l'idéal. 

13/08/2018 - Le Stade Rochelais s?entraîne en public avant le match amical contre Agen vendredi à Deflandre

Les rugbymen rochelais se sont entraînés devant leur public ce 13 août avant leur match de vendredi contre le SU Agen. Bonne nouvelle : ce sera désormais un rendez-vous tous les lundis.

La UNE en vidéo
Erreur de lecture du flux RSS